CYCLONE

Projet sonore 2022-2023

Sur une proposition du GIP ARRONAX, accélérateur de particules situé à Saint-Herblain, dans la métropole Nantaise, le groupe Cellule de Crise, constitué d’étudiants de l’ESBANM (École Supérieure des Beaux-Arts de Nantes Métropole) et moi-même avons réalisé des prises de sons sur le site du cyclotron et conçu une œuvre sonore, intitulée « Cyclone », sous la forme d’un album vinyle 33 tours d’une quarantaine de minutes.

SEVENTEEN

2014

Vidéo HD, 11’25’’ – fiction conférence

Au printemps 2014, à l’invitation du collectif Huit et Demi, j’interviens auprès d’un groupe de comédiens pour une séance d’entraînement à la mise en scène. 

À cette fin, j’ai préalablement adressé à l’ensemble des membres du collectif un certain nombre de textes, dont celui d’une nouvelle intitulée «Seventeen», intégrée à un recueil co-écrit avec Emmanuel Tugny et publié par l’éditeur Publie.net sous le titre «Never Mind the Novels Here’s the Short Stories», dont chaque nouvelle porte le titre d’une chanson de l’album mythique des Sex Pistols auquel le titre fait référence.

Cédric Zimmerlin s’empare de ce texte et en donne une traduction si drôle que nous décidons sur le champ d’en faire un film.

Avec Cédric Zimmerlin Texte et réalisation Christophe Atabekian

SAVANNAH JACKSON

2011

D’après la dernière lettre de Troy Davis, écrite juste avant d’être exécuté à Jackson USA le 21 septembre 2011 Film de Rafiy Okefolahan & Christophe Atabekian

VA À GRANDS PAS EN CHANTANT À PLEINS POUMONS

2010

Conte de Noël franco-chinois (vidéo HD, 6’30”)

Parallèlement à l’écriture et à la production du projet de long métrage 在别处 (“Ailleurs”), co-écrit avec Li Ning, j’ai entrepris de réaliser plusieurs mini-fictions avec les actrices et acteurs rencontré-e-s lors du casting. Chacun de ces courts récits est destiné à se raccorder aux autres pour constituer in fine un film de moyen ou long métrage in progress. Dans ce court-métrage, deux étudiantes chinoises à Paris se donnent rendez vous à la station Goncourt pour prendre en charge un sapin de Noël. Mais l’une des deux jeunes femmes se trompe de station et se rend à la station Concorde.S’ensuit un quiproquo et un changement de projet pour les deux protagonistes.

avec Kora Chen, Moqing Chen, Cheng Xiaoxing / Scénario: Christophe Atabekian, Li Ning, Moqing Sun / Son: Zheng Le / Chinois mandarin sous-titré français

DUNKIRK COUNTERPOINTLESS

2010

Imaginé comme un hommage au film Tango de Zbigniew Rybczyński, ce plan-séquence de huit minutes, interprété en direct par le musicien Valentin Carette (Idiot Saint Crazy), qui commence le film seul, immobile, au centre de l’image, est l’occasion d’une performance synchronisée pour une quarantaine d’intervenants exécutant des actions répétitives sur le Môle 1 du port de Dunkerque.

Tandis que ces actions absurdes se télescopent joyeusement, la guitare de Valentin Carette distille des riffs empruntés à Steve Reich qui, passant à la moulinette de deux pédales d’effet, l’une intervenant sur le Pitch, l’autre sur le Delay, démultiplie les séquences répétitives en une mélopée hypnotique.

TIANJIN BABIES

2006

En septembre-octobre 2006, à l’invitation de l’école d’art de Tianjin (Tianjin Academy of Fine Arts), j’ai passé un mois et demi à enseigner la vidéo à un groupe d’étudiants chinois, leur demandant de m’emmener dans des lieux qui leur paraissaient remarquables pour les filmer. Parallèlement, je filmais chaque jour, en me promenant en vélo dans la ville. Le film, composé du montage d’une vingtaine de fragments, publiés sur un blog vidéo au fur et à mesure de leur réalisation, fit l’objet d’une première présentation à l’école de Tianjin, sous la forme d’une installation vidéo en boucle, sans commentaires.

De retour en France, je repris le montage en y intégrant des extraits de textes contemporains chinois, lus par des étudiants chinois de l’école de Tourcoing et sous-titrés en français. Ceux-ci sont extraits du recueil de textes édités par Marie Holzman et Chen Yan, sous le titre Ecrits édifiants et curieux sur la Chine du XXIème siècle. Ces textes, que j’avais lus pendant mon séjour, avaient enrichi mon expérience immédiate de la Chine d’un arrière plan historique, géopolitique et conceptuel surprenant, que je brûlais de partager avec mes interlocuteurs Chinois. La barrière linguistique rendant la chose malaisée, le film est une manière de poursuivre la conversation par d’autres moyens.

Auto production 2006 – 2007DV PAL 75 mn – Réalisation: Christophe Atabekian – Assistance, traductions: Zhang Wenzhen – Voix: Zheng Le, Qi Chen, Feng Kaixuan, Zhang Wenzhen

ICI PROCHAINEMENT

2009

De 2006 à 2008, je me suis rendu très régulièrement dans le quartier Cristino Garcia de Saint-Denis, dit “la Petite Espagne”, du fait de l’implantation sur ce site d’une importante communauté espagnole au début du XXème siècle, immigrants économiques à la recherche d’un travail dans les nombreuses industries de la Plaine Saint-Denis.

Encore aujourd’hui, il s’agit d’un quartier d’immigration, investi par des populations dont les origines ont varié au cours de l’Histoire: polonais, italiens et espagnols de la fin du XIXème au début du XXème siècle, marocains, tunisiens et algériens, pendant la période 50-70 et au cours des dernières décennies maliens, sénégalais, roumains, capverdiens.

En raison du statut particulier des habitations, souvent bâties sans titres de propriété sur des terrains pollués par les industries chimiques et concédés par la municipalité aux premiers migrants, en raison également de l’extrême pauvreté d’une grande majorité des habitants, les opérations d’aménagement, de relogement et d’urbanisme y sont complexes et le quartier conserve un caractère insulaire de “petit village” à une quelques centaines de mètres de la Gare RER, du Stade de France et de nombreux immeubles de bureaux.

Il est pour l’instant interdit d’y bâtir des bâtiments de plus de quatre étages et la communauté urbaine y privilégie des projets de logements sociaux. De nombreux chantiers sont en cours. Cependant, la revalorisation de ces terrains situés à quelques minutes du centre de Paris, laisse penser qu’ils vont faire l’objet de nombreuses opérations immobilières dans les années à venir. Malgré la bonne volonté affichée par les urbanistes et les travailleurs sociaux, il est à prévoir que les pauvres seront, comme toujours, repoussés plus loin.

Suivant l’idée que le passé peut aider à comprendre le présent, j’ai passé quelques journées dans les archives de la ville de Saint Denis à lire et sélectionner des documents administratifs tels que les comptes de receveurs de la ville au XVIIIème siècle, des circulaires de Police du XIXème siècle, des comptes rendus d’assemblées générales de mairie au XXème, des échanges de courrier entre la mairie et des habitants. J’ai monté une sélection de ces textes en regard de séquences tournées aujourd’hui à Saint-Denis, dans le quartier Cristino Garcia, et sur les principaux sites industriels des manufactures et usines des XVIIIème, XIXème et XXème siècle, ainsi que dans les derniers champs de laitues en culture au pied des immeubles à la limite des communes de Saint-Denis et de Stains. Ces ponts jetés à travers le temps et l’espace rendent sensibles le projet d’une ville, de son organisation et de son développement au cours du temps, vus au travers du prisme souvent burlesque, poétique et cruel d’un rêve administratif.

PHONE BILLS

2005

Faisant suite à une proposition de prêt d’un téléphone portable 3G par le Forum des Images, j’ai décidé de poster environ un film par jour, à la manière d’un journal, sur mon blog vidéo. La faible définition (176×144) tirant l’image du côté de l’abstraction picturale, j’ai utilisé le son pour construire des récits autonomes, sans rapport direct avec ce qui était filmé et cherché à produire, parfois accidentellement, des affleurements de sens en rapport avec la pure plastique de l’image.

Dans une seconde partie du travail celle du re-montag de ces fragments en un film, j’ai été plus sensible aux rapports des séquences entre elles, à la manière dont elle finissaient par constituer, ensemble, un tout. Dans ce sens, je n’ai pas eu l’impression de tourner une série de courts métrages mais bien d’élaborer un ensemble ouvert et cohérent.

Projeté en avant première au Forum des Imagesen octobre 2005.

Sélection festival international du film de Locarno 2006 (“white cubes”)

CORRESPONDANCES

2004

« Correspondances » est un projet démarré dans le cadre du blog vidéo que je tiens régulièrement depuis décembre 2004. Pour chaque film, je fais lire une série d’échanges d’e mails par des voix de synthèse. En contrepoint j’utilise des séquences filmées au cours de l’année avec un petit appareil photo numérique.  Le rapport de ces voix aux inflexions et intentions de jeu inattendues à ces images palpitantes et granuleuses (15 image secondes et résolution 320 x 240) confèrent à ces échanges une étrangeté et une fragilité romanesques.

Sélection festival international du film de Locarno 2005 section in progress.